Saturday, July 30, 2011

Fleetwood Mac - Man of the World



Shall I tell you about my life
They say I'm a man of the world
I've flown across every tide
And I've seen lots of pretty girls

I guess I've got everything I need
I would't ask for more
And there's no one I'd rather be
But I just wish that I'd never been born

And I need a good woman
to make me feel like a good man should
I don't say I'm a good man
Oh, but I would be if I could

I could tell you about my life
And keep you amused I'm sure
About all the times I've cried
And how I don't want to be sad anymore
And how I wish I was in love

Tuesday, July 26, 2011

Saturday, July 16, 2011

André Dassary - Dans Mon Coeur



Translated to English here.

Dans mon cœur, un tendre espoir fleurit
Une hirondelle a chanté sur mon toit
Dans mon cœur, un rêve a fait son nid
Toutes les fleurs semblent s'ouvrir pour moi

Mais les roses doivent se faner
L'hirondelle va s'en retourner
Et les rêves vont abandonner
Tous les cœurs trop lourds
Mais qu'importe ! Tout chante aujourd'hui
Que nos rires montent dans la nuit !
Cueillons vite l'heure qui s'enfuit
Les bonheurs sont courts

Dans ton cœur, j'ai mis tout mon amour
Toutes les cloches ont carillonné
Dans ton cœur conserve-le toujours
Comme une flamme ardente et passionnée

Mais tout passe et tout doit finir
Tout s'efface, même un souvenir
Et la flamme va bientôt mourir
Dans nos cœurs trop lourds
Mais qu'importe ! Tout chante aujourd'hui
Que nos rires montent dans la nuit !
Cueillons vite l'heure qui s'enfuit
Les bonheurs sont courts

L'amour est dans mon cœur !

Thursday, July 14, 2011

Jacques Bertin - Tu parles de la vie


Translated to English here.

Tu parles de la vie
comme on pétille dans un verre

Buvons très vite
et remettez moi ça

Tu as toujours le rire énorme
et la manière du soldat

Tu sais que quelque part
Une fille t'appelle

et presque nue déjà
avec des hanches souveraines

Dans des linges et des cortèges de chevaux
et des emblêmes

tu montes les marches
tout se tait on entends tes pas

Mais la nuit quelque fois
la nuit quand tu t'éveilles

et c'est comme au cinéma
tout s'arrêterait

La salle se rallume
et tu as peur

La lumière est de fin du monde
et tu t'es mis debout

avec un rire attroce
que le public n'entends pas

Tu étouffes tu colles à la vitre
les bras en croix

Un jour et d'un coup sec on casse la vitre
on s'y pends

L'homme qui riait il savait
tout est absence

La foule se retire et n'ose pas pleurer
Il y'a des papiers d'eskimau dans les allées